Avant tout, peux-tu te présenter ?
Hello l’EFHT, moi c’est Justine Lebrun, j’ai 28 ans et je suis passionnée par l’humain, le digital et forcement le tourisme et pour terminer Shopify. Le tourisme est le domaine dans lequel j’ai toujours voulu travailler au début de ma carrière, et c’est dans ce domaine que j’ai trouvé ma voie : le marketing digital. Et donc de monter ma propre agence e-commerce après mon Master. Je suis ce qu’on peut dire un pur produit de l’EFHT ! J’ai fais mon BACHELOR et ensuite j’ai enchainé sur un MBA Tourisme.

Que faisais-tu avant d’intégrer l’EFHT ?
J’ai eu un bac ES avec mention. J’ai poursuivi sur un BTS Tourisme au Lycée hôtelier de Saint Quentin en Yvelines. Étant donné que le tourisme est un secteur où l’anglais est primordial, j’ai pris la décision de partir aux États-Unis faire un programme de semi au pair pour parfaire mon anglais. À mon retour j’ai pris la grande décision de reprendre mes études dans le secteur du tourisme.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer l’EFHT ? Pour quelle(s) formation(s) ?
Durant cette année, je me suis beaucoup cherché, remise en question et formé. À mon retour, j'ai passé tous les concours des écoles de tourisme à Paris, d'ailleurs j'ai été accepté dans toutes les écoles.. Mais là, deux différences on fait pencher pour l'EFHT. L'école m'a été recommandée par une ancienne élève. Et la seconde est que j'ai eu le sentiment de ne pas être "un porte-monnaie".
Toutes les écoles privées de tourisme sur Paris ont un coût, mais l'EFHT c'est un esprit, une équipe pédagogique avec des professionnelles du tourisme toujours actif dans le secteur qui transmettent leur passion et leur expertise. En gros, la plupart du temps soit-ce sont des anciens professionnels ou soit des professionnels toujours en poste. Et c'est ça qui fait toute la différence, la réalité du métier avec des cas concrets.

C'est pour ça que j'ai souhaité intégrer dans un premier temps le BACHELOR et poursuivre sur un MBA tourisme, tout en étant en alternance chez Travelfactory dans une classe dédiée à une entreprise.

Peux-tu me parler de ton stage/contrat pro’ que tu as réalisé à l’EFHT ?
J’ai été en contrat pro dès mon arrivée à l’EFHT, car c’était la première année ou il y avait une classe dédiée à une entreprise. Pour le coup c’était la Winter classe. Une classe ou on ne parlait uniquement que de cas concret sur l’univers de près ou de loin au ski en partenariat avec Travelfactory, un tour opérateur leader sur le ski l’hiver et le leader sur le camping et la résidence de tourisme l’été.

Afin de décrocher ma place au sein de l'EFHT et d'intégrer cette classe, j'ai dû faire mes preuves et montrer ma motivation. Il n'y avait pas de poste qui me correspondait, donc j'ai dû m'appuyer sur mes expériences passées en tant que Groupiste au Club Med et l'entreprise a pris la décision de créer un poste d'assistante de production groupe.
J'ai pu apprendre et organiser des séjours de groupe pour de grandes entreprises tout en étant en BACHELOR à l'EFHT. À la suite de ça, j'avais envie de voir ce qu'il se passait de l'autre côté et je suis devenue commerciale groupe durant ma première année de Master. Ensuite, nous avons changé de directeur et la marque a décidé d'ouvrir un pôle MICE dédié au séjour séminaire. Travelfactory s'est fait racheter par la compagnie des Alpes, et j'ai eu l'opportunité de changer de service et d'apprendre les métiers du marketing digital. Et c'est là que j'ai eu une révélation, j'avais enfin trouvé ma voie car j'ai commencé en bas de l'échelle à faire du merchandising pour devenir la Responsable E-Merchandising.

Pour faire simple, je gérais les opérations commerciales en ligne puis j'ai voulu me spécialiser en faisant de l'acquisition digitale, du retargetting et du comparateur de prix (ACR) en atteignant le poste de Responsable Acquisition Digitale durant ma deuxième année d'alternance.

Que retiens-tu de cette formation, de l’école et de l’enseignement ?
Un esprit d'appartenance à l'école, de très belles rencontres tant du côté élève que corps professoral. Je pense que si je n'avais pas suivi les recommandations de Dominique BEAULIEU et de Didier LEDUC, je ne serais pas là où j'en suis aujourd'hui. Ils m'ont transmis leur passion d'entreprendre et la passion du marketing digital. Il faut bien prendre en compte que le tourisme est rempli de multiples opportunités, qu'il faut pousser des portes et forcer le destin comme je l'ai fait pour mon alternance par exemple. Se concentrer et être focus sur un objectif pour réussir à l'atteindre.

Qu’as-tu fait après la formation ?
J'ai ouvert mon entreprise : Rocketup , une agence e-commerce générateur de croissance pour les boutiques Shopify.
Comment j'en suis arrivée là ? C'est grâce à ma passion, les rencontres en alternance mais aussi Didier LEDUC qui m'a transmis sa passion du marketing digital. Je voulais aider les gens qui avaient un projet à le rendre concret et le digitaliser, pour leur faire gagner en visibilité et surtout pouvoir vivre de leur passion.
En parallèle de mon entreprise, il était important pour moi de transmettre ma passion comme on me l'avait transmise à l'EFHT. Je l'enseigne également dans une école de tourisme.

Peux-tu nous parler de ton évolution professionnelle depuis l’EFHT ?
À l'EFHT, j'ai travaillé dans un tour-opérateur ou travailler de façon transversale avec tous les potes, j'ai appris leurs univers et particularités, ensuite j'ai terminé par me spécialiser et trouver ma voie. Actuellement, je suis CEO de Rocketup, l'agence e-commerce Shopify que j'ai co-fondé avec un associé, nous sommes aujourd'hui Partners Shopify. J'ai été alternante pendant 3 ans à l'EFHT et j'ai beaucoup appris, beaucoup doutés aussi mais l'école a toujours été là pour nous pousser à nous challenger.

Nous avons connu une période compliquée avec le COVID-19, comment ça s’est passé pour toi ?
Je pense qu'ouvrir une agence e-commerce qui fait de la digitalisation en utilisant tous les leviers marketings pour les commerçants, pour le coup ça a été une opportunité de marché. Il y avait un besoin de pouvoir donner accès aux gens qui avaient un métier ou une passion de le digitaliser pour continuer.
Durant la Covid, on a travaillé avec tous types de secteur ; alimentaire, le prêt-à-porter, la beauté, le BTP, les transports, l'informatique, le marketing et la restauration. Peut-être qu'un jour on aura une entreprise dans le secteur du tourisme...

Que fais-tu aujourd’hui ? Où travailles-tu ? Quel est ton poste ?
Je créer des boutiques en ligne sur Shopify pour les commerçants passionnés par leur métier. L'agence Rocketup est un accélérateur de croissance pour les boutiques Shopify. Je travaille à Paris et dans les Yvelines, nous travaillons 100% en full remote.Pour le moment nous n'avons pas de bureau fixe !
Je suis Présidente, Directrice Générale de Rocketup et intervenante en Webmarketing et GIT dans des écoles de tourisme.