COMMENT RÉUSSIR SON CV TOURISME

La boîte à TIPS de l'EFHT

Vous souhaitez effectuer votre formation en alternance mais votre candidature n’est pas retenue ? Ou pire, vous n’avez jamais de réponse ? Et si cela venait de votre CV ?
Afin de vous donner un maximum de chance de toucher le cœur du recruteur, l’EFHT vous livre 10 conseils qui vous aideront à décrocher l’alternance de vos rêves.

 

LES 10 CONSEILS DE L'EFHT POUR UN CV RÉUSSI

Avant de commencer à lister nos conseils, sachez une information essentielle : un recruteur passe en moyenne 6 secondes à la première lecture d’un CV. Autant dire, presque rien.
Gardez donc à l’esprit que le fond mais aussi la forme sont deux grandes thématiques primordiales dans la première sélection de votre CV. Si vous respectez les 10 conseils qui vont suivre, vous mettrez plus de chances de votre côté afin de passer aux autres étapes du process de recrutement.
L’EFHT vous offre la possibilité de réaliser votre alternance via un contrat de professionnalisation ou via un contrat d’apprentissage. Pensez bien évidemment à mettre une phrase d’accroche avec le type du poste pour lequel vous postulez car ils sont divers et variés dans le secteur touristique. Un CV impeccable sera nécessaire afin de faire de vous les futurs professionnels de demain. Evidemment, une photo professionnelle type Linkedin permettra d’attirer l’œil du recruteur.

CONSEIL 1 : Détaillez chaque missions réalisée

Dans le tourisme, et selon les postes que vous recherchez, il n’est pas impossible que vous ayez effectué des stages ou expériences à des postes similaires. Tâchez à toujours détailler vos différentes missions afin d’éviter l’effet « copié/collé » qui rebute souvent les recruteurs. Sélectionnez vos missions et pensez à les décrire de façon courte et précise.

CONSEIL 2 : Sélectionnez vos missions en fonction du poste ciblé

Dans le tourisme, et selon les postes que vous recherchez, il n’est pas impossible que vous ayez effectué des stages ou expériences à des postes similaires. Tâchez à toujours détailler vos différentes missions afin d’éviter l’effet « copié/collé » qui rebute souvent les recruteurs. Sélectionnez vos missions et pensez à les décrire de façon courte et précise.

CONSEIL 3 : La fin... au début

Il faut avant tout avoir une information en tête : vous recherchez un poste et non un diplôme. Il faudra donc commencer par vos expériences professionnelles et non par votre parcours scolaire.
Quoi qu’il arrive, et même si cela peut vous paraître étrange, il vous faudra débuter par vos expériences les plus récentes. L’antichronologie permet au recruteur de se faire une idée plus précise sur ce que vous avez fait récemment et sur ce que vous pourriez apporter à son entreprise à court terme. Savoir ce que vous avez fait il y a 5 ans sera plus une opportunité pour échanger avec vous plus tard dans le process de recrutement.

CONSEIL 4 : Un CV à couleur touristique

Si le CV antichronologique est fortement conseillé, il est plus pertinent d’opter pour un CV complétement « touristique » si vous le pouvez. Le tourisme est un microcosme de passion et le recruteur doit sentir que vous êtes aussi un.e passionné.e ! Evitez donc les CV à trous ou les CV qui partent dans tous les sens. Centrez-vous sur le Tourisme, les missions inhérentes au secteur afin de vous permettre de détailler au mieux vos missions. Si un CV se regarde en 6 secondes, il se lit !

CONSEIL 5 : Tentez de vous mettre à la place du recruteur

Pensez toujours à vous mettre à la place du recruteur afin de "trous" dans votre parcours, dites-vous que le recruteur le remarquera. N'hésitez donc pas à les expliquer dans votre lettre de motivation voire à anticiper ce genre de questionnement lors de votre probable entretien de motivation. Il faut penser que le process de recrutement est un ensemble d’étapes dont le CV est votre boarding pass.

CONSEIL 6 : Ne trichez pas

Il est parfois difficile de résister aux sirènes du « toujours plus » en « gonflant » le CV afin de se différencier en allongeant les dates de stages, en changeant ses missions. Ayez toujours en tête que tous les recruteurs sont susceptibles de contacter vos anciens employeurs afin de vérifier la véracité de vos informations. Il serait dommage que le recruteur remette en doute vos compétences car vous avez allongé votre période de mission de quelques jours.
Par ailleurs, inutile de mentionner des logiciels que vous ne maîtrisez pas ou peu.

CONSEIL 7 : Un ton bref et précis

Comme dit précédemment, sélectionnez vos informations en prenant le soin d’éliminer toutes les informations inutiles. Soyez extrêmement précis, en particulier concernant vos compétences techniques, et n’ayez pas peur de « jargonner » lorsque cela répond aux connaissances requises dans l’offre d’emploi. Par exemple, n’hésitez pas à utiliser le vocabulaire touristique afin de montrer au recruteur que vous êtes déjà un professionnel du tourisme. Yield Management ou autre CDS type Amadeus seront des éléments qui attireront le regard des recruteurs. Pour ceux qui nous rejoignent en formation POST-BAC, pas de panique ! Nous saurons vous accompagner personnellement afin de répondre au mieux aux attentes du recruteur.

Par ailleurs, privilégiez des phrases courtes sans parler à la première personne. Listez les différents postes que vous avez exercés en indiquant pour chacun d'eux la date de prise de fonction, la durée du contrat, et votre mission que vous pouvez mentionner à l’aide de « bullets points ».

CONSEIL 8 : Faites attention aux hobbies et aux loisirs

Football, musique, lecture… Vos loisirs sont-ils vraiment intéressants pour un employeur ? Pas sûr, sauf évidemment les rubriques « voyages » et « langues étrangères » dans notre secteur touristique. Pensez à mentionner les destinations que vous maîtrisez. Le tourisme est un secteur de passion et si vous avez visité Prague, rien ne dit que vous pouvez avoir un recruteur passionné de la destination en face de vous !
De manière plus large, soyez également précis dans cette rubrique afin de pouvoir donner au recruteur une fenêtre agréable lors d’un possible entretien. S’il partage un de vos loisirs, ce sera l’occasion parfaite pour détendre votre entretien et de connaître un peu plus la personne que vous êtes.

CONSEIL 9 : Des annexes au CV, c'est possible ?

Oui ! Vos références sont toujours un plus pour votre CV. Avec les nouvelles technologies, n’hésitez pas à mettre des liens vers les différents travaux que vous avez pu réaliser lors de vos précédentes études. Si vous avez réalisé un mémoire ou tout simplement si vous avez un compte linkedin ou un site internet, pensez à mettre des liens hypertextes à votre CV.
De la même manière, si vous participez à des œuvres caritatives ou si vous faites partie d’une association, pensez à mettre le lien du site internet en question.

CONSEIL 10 : Relire son CV et surtout ... éviter les fautes d’orthographe !

Cela peut paraître banal, mais il faut toujours relire son CV. Vous pouvez même le faire relire à votre entourage. Une faute de frappe, une faute d’orthographe ou de mise en page sont des petites choses qui peuvent discréditer votre CV et donc votre candidature. Aujourd’hui et encore plus qu’hier, ce genre de fautes sont évitables avec tous les logiciels mis à votre disposition.

English EN French FR
Candidatezdèsmaintenant
NosJPO
Contacts