Tourisme d’affaires

Le marché du tourisme d’affaires

  • En 2011, le marché du tourisme d’affaires a connu une légère hausse d’activité avec un volume global de dépenses estimé à 8,91 milliards d’euros selon le baromètre du cabinet d’études Coach Omnium (2012).
  • En 2012, les experts prévoyaient une baisse de l’activité, en raison de la crise persistante. 51% des entreprises ont prévu une baisse du budget MICE, et même 39% ont dû annuler des prestations, faute de moyens. Les entreprises ont donc pour objectif d’optimiser leurs événements, en optant pour des prestations moins chères et en conviant moins de participants. Il convient de prendre en considération ces informations dans le développement de l’activité d’affaires.
  • Depuis la deuxième année consécutive, les entreprises suppriment les activités dites « périphériques » lors de leurs déplacements d’affaires. Les entreprises sont donc à la recherche de produits moins « bling bling », plus substantiels.

Concurrence

Elle est variée et nombreuse. Il existe une multitude d’hôtels, TO, agences et structures (palais des congrès, parcs d’attractions) qui proposent des activités d’incentive, séminaires, congrès etc… La concurrence vient aussi de l’étranger, avec des destinations très dynamiques comme Londres ou Barcelone.

L’heure étant aux économies, le tourisme d’affaires à l’étranger représente une part de marché plus restreinte. Il faut donc se concentrer sur la concurrence française. Une meilleure visibilité est nécessaire, et une spécialisation indispensable pour se différencier de la concurrence générale, difficile à identifier.

La formation tourisme de l’école EFHT s’adapte aux nouvelles exigences de la concurrence en proposant des modules de webmarketing (SEO, SEA, …) dans ses cursus.

English EN French FR
Candidatezdèsmaintenant
NosJPO
Contacts