Aujourd'hui nous vous présentons Aurore CONDE , ancienne étudiante en BTS vente et production touristique. À l'obtention de son BTS, elle poursuit sur un Bachelor Tourisme en intégrant directement la 3ème année. À travers cette interview, elle nous fait le plaisir de partager son expérience professionnelle !

Avant tout, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Aurore Condé, j’ai 33 ans et je travaille depuis 13 ans dans le tourisme. Ancienne élève de l’EFHT de 2006 à 2009 après 3 années d’étude à l’école située Rue de Milan dans le 9ème à Paris (BTS Vente et production touristique + Licence).

 Que faisais-tu avant d’intégrer l’EFHT ?

Avant d’intégrer l’EFHT je venais d’obtenir mon baccalauréat littéraire.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer l’EFHT ? Pour quelle(s) formation(s) ?

Pourquoi l’EFHT, à vrai dire je ne m’en souviens plus trop. J’ai assisté à différentes portes ouvertes dans des écoles proposant le BTS que j’ai réalisé et c’est cette école qui m’a le plus inspirée à l’époque. J’avais trouvé le contenu du programme intéressant, le lieu sympa (et en accès facile par rapport à mon lieu d’habitation). J’ai commencé une formation BTS VPT en 2006. Initialement je devais intégrer l’école en alternance et j’avais trouvé un employeur mais à la dernière minute je me suis retrouvée sans employeur suite à la guerre en Israël et le TO qui devait me former avait dû placer ses salariés au chômage technique. Du coup j’ai réalisé ma 1ère année en initiale, mais l’école sachant que je souhaitais faire de l’alternance a réussi à me trouver un employeur pour la seconde année. J’ai donc pu passer en alternance pour finir ma formation. Et j’ai poursuivi par une licence au sein de l’école (qui a pu être reconnue officiellement l’année d’après).

Peux-tu me parler de ton stage/contrat pro’ que tu as réalisé à l’EFHT ?

J’ai réalisé 2 stages la 1ère année de BTS : d’abord un stage de 4 semaines chez Carrefour Voyages. Ensuite un second chez Leclerc Voyages en été. Et c’est d’ailleurs par Leclerc Voyages que j’ai ensuite réalisé ma 2nde année de BTS Tourisme en alternance. Pour la licence, et toujours grâce à l’EFHT, j’ai pu intégrer un TO spécialisé dans les voyages de groupe.

Que retiens-tu de cette formation, de l’école et de l’enseignement ?

De très bons souvenirs et de belles rencontres. Des professeurs captivants pour certains qui m’ont redonné le gout de certaines matières (l’anglais par exemple). D’autres professeurs m’ont conforté dans mon choix de faire cette formation et ce métier. Alors certes il n’y a rien de mieux que d’apprendre sur le terrain, mais certains cours (notamment Amadeus, cours sur le tourisme, la vente, le droit etc…) ont une réelle importance une fois dans la vie active et permettent de se démarquer lorsque l’on cherche un emploi.

Qu’as-tu fait après la formation ?

Après ma licence j’ai été embauchée en CDI par le TO spécialisé sur les voyages de groupe.

Peux-tu nous parler de ton évolution professionnelle depuis l’EFHT ?

Je suis passée de « technicienne groupe » après ma sortie de l’école à « responsable production et service technique » en passant par l’aide à une création de société, toujours spécialisée dans les voyages pour les groupes. Je suis toujours resté dans le domaine des voyages groupe car c’est ce qui me plait. Je me rends compte que lorsque l’on commence dans le tourisme, on ne connait pas cette facette du métier et c’est dommage car au final c’est une partie du tourisme très variée, qui permet d’évoluer vers des postes à responsabilité rapidement. Pour ma part je dispose d’une très grande autonomie dans mon travail et c’est très appréciable.

 Nous avons connu une période compliquée avec le COVID-19, comment ça s’est passé pour toi ?

La pandémie continue toujours de faire du mal à notre secteur d’activité. Depuis que je travaille dans le tourisme, je constate que nous subissons depuis très longtemps les aléas de la vie (guerre, attentats, pandémie, volcan, grèves,…) mais à chaque fois, le monde du tourisme s’est relevé. Dans le secteur des voyages de groupe nous sommes fortement impactés car les décisions de nos clients se font longtemps à l’avance donc à ce jour, nous n’avons aucun départ avant septembre (et ce depuis mi mars). Mon côté optimiste me laisse espérer que d’ici à septembre cette pandémie sera un mauvais souvenir, mais nous resterons quoi qu’il arrive fortement impactés par les mesures sanitaires mises en place dans les différents pays recevant les étrangers (limitation du nombre de personne dans les autocars, port du masque sur les sites touristiques, clauses supplémentaires dans les contrats …).

Que fais-tu aujourd’hui ? Où travailles-tu ? Quel est ton poste ?

Aujourd’hui je travaille toujours dans le domaine du tourisme, en tant que responsable production et service technique, à Neuilly Sur Seine. Je travaille pour un tour opérateur spécialisé dans les voyages de groupe (comités d’entreprise, collectivités, associations).